wp1c5641b9.png
wp40efa76f.png
wp31bf4001.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp3561db27.png
wpd452cb41.png
wp87c5783f.png
Dans les conditions normales, la cavité abdominale est une cavité virtuelle, les viscères étant accolés les uns aux autres. Ceci et les innombrables variations anatomiques liées à la morphologie des patients explique la difficulté d’une palpation précise.

Néanmoins, il est fondamental de connaître un certain nombre de repères topographiques avant d’aborder la palpation et les mobilisations viscérales.

C’est l’objet de cet exposé.

Tous les schémas sont extraits des remarquables livres d’anatomie que sont:

- ATLAS D’ANATOMIE PROMETHEE (tome2) Cou et organes internes

- PRÉCIS D’ANATOMIE CLINIQUE (tome 2 et 3) Pierre Kamina


Les dessins ont seulement été re travaillés et légendés par l’auteur de cet exposé.
wp026f7482_1b.jpg
ANATOMIE TOPOGRAPHIQUE VISCERALE

Dr Guy DUPIELLET

Cliquez sur le lie si vous souhaitez les acquérir

Sur ce schéma, on définit un certain nombre de repères topographiques:

 

 

- l’appendice xiphoïde qui correspond  à D10-D11.

 

- le plan transpylorique qui croise habituellement le corps vertébral de L1.

 

- le plan subcostal tangent au x rebords inférieurs des 10 èmes côtes croise le corps vertébral de L2.

 

- L’ombilic qui se projette habituellement au niveau de L4 (disque L4/L5).

wpbd439e0e_1b.jpg

Mêmes repères, viscères en place.

Ceci nous permet de distinguer un étage sus mésocolique et un étage sous mésocolique

wp9fcc21be_1b.jpg
wp81549d5a.png
wpc0eedfc8.png
wpb393d7b9.png
wp0cb37808.png
wp96d79d2e.png
wpccdf941b.png
wp1913a577.png
wp2f0a5bc8.png
wpf1b81789_1b.jpg
wpda40b0f3_1b.jpg

Quelques rappels:

 

le péritoine est une membrane séreuse annexée aux organes contenus dans la cavité abdomino-pelvienne.

 

Il existe un feuillet pariétal qui tapisse les parois et un feuillet viscéral qui recouvre les viscères.

 

Les replis du péritoine sont de plusieurs sortes:

 

1 - Les mésos unissent à la paroi un segment du tube digestif:

 

- Mesentère (grêle)

- Mésocôlon transverse

- Mésosigmoïde

 

2 - Les omentums (épiploons) s’étendent entre 2 organes intra-abdominaux.

 

3 - Les ligaments relient à la paroi les organes intra abdominaux.

 

 

wpf8f246b9_1b.jpg

La Palpation attentive va nous permettre de palper, plus ou moins bien,

de la superficie à la profondeur, les organes ci dessous schématisés.

wp8da07c99.png
wpe2e4c7b8.png
wpcfebca77.png
wp6986ee08.png
wpe0c9e36a.png
wpfd43e85a.png
wp1913a577.png
wp63f8d0be.png
wp2f4429c7.png
wpe7de2278.png
wp764269fb.png
wp96d79d2e.png
wpccdf941b.png
wp1913a577.png
wp928d9650_1b.jpg

La paroi abdominale réclinée, permet de découvrir le grand omentum qui s’insère sur la grande courbure de l’estomac et vient tapisser le grêle en totalité et la plus grande partie des colons gauche et droit.

wpeb4b5ea1_1b.jpg
wp1a7a6b90.png

Le grand omentum relevé dégage le grêle qui couvre en totalité le colon gauche et le sigmoïde.

Ceci permet de découvrir le colon transverse et son méso qui le fixe à la paroi postérieure.

Le colon ascendant est normalement situé en dehors du bord latéral du grêle.

L’angle droit (schéma précédent) est situé sous le foie.

wp1a7a6b90.png
wpb71098ab_1b.jpg

Le grand omentum relevé et grêle enlevé permettent de visualiser les mésos:

 

- le mésocolon transverse, oblique en haut et à gauche, va de la partie descendante du duodénum à l’angle gauche. D’où la nécessité de connaître ces 2 repères si l’on veut étirer ce méso.

 

- le mésentère qui contient entre ses 2 feuillets les vaisseaux et les nerfs de l’intestin grêle réunit celui ci à la paroi postérieure. Sa racine se projette approximativement du bord gauche du corps vertébral de L2 au bord droit du corps vertébral de L5.

 

- le mésosigmoïde relie le colon sigmoïde à la paroi et va de la bifurcation aortique à la face antérieure de S3 et au bord médial du muscle ilio psoas gauche.

wp1a7a6b90.png
wpf894a0e3_1b.jpg
wp781788c1_1b.jpg

Le schéma ci-dessous représente la paroi dorsale (postérieure) de la cavité abdominale et montre les zones d’adhésion du péritoine pariétal.

 

On visualise parfaitement les zones d’adhésion des colons droit et gauche à la paroi, ce qui indique la situation rétropéritonéale de ces 2 formations.

 

Le duodénum est rétro péritonéal  par ses portions descendante et inférieure.

 

 

wpf3fede7b.png
wpf3fede7b.png

Du schéma précédent et de celui ci-dessous on peut retrouver les organes rétropéritonéaux:

 

- reins et glandes surrénales,

- uretères dans leur partie lombaire,

- pancréas pour la tête et le corps,

- duodénum pour ses parties 2 et 3

- colon ascendant et descendant..

 

Enfin et surtout, pour nous médecins ostéopathes, l’aorte est entiérement rétropéritonéale et sa palpation relativement aisée du tronc coeliaque à la bifurcation nous permet de manière relativement aisée de localiser ce site rétropéritonéal.

 

wp548aa874_1b.jpg

La palpation de l’aorte sur toute sa longueur nous permet de déterminer, en relation aux repères topographiques préalablement définis, le niveau que nous palpons et les plexus sous jacents.

wp8ccd22f7.png
wp81549d5a.png
wpce843057.png
wp3d3f3bff.png
wp70a36d54.png
wpe0c9e36a.png
wpccdf941b.png
wp1913a577.png
wp897c0cb1.png
wpc0eedfc8.png
wpb393d7b9.png
wp7b0d2e6b.png
wpe0c9e36a.png
wpccdf941b.png
wp6f720889.png
wpe8452756.png
wp6ffdd5e6.png
wpfdf2c9ff.png
wp22439739.png
wp469e0616.png
wp70415e8d.png
wpb390fa10.png
wpb276aa05.png
wpfed892a4.png
wp059ae1d8.png
wp3bf565d5.png
wp3393b297.png
wp73bcfcb5.png
wp20ab8a3d.png
wp09be6629.png
wp41d09378.png
wp3393b297.png
wp73bcfcb5.png
wp22439739.png
wp025633a2.png
wp41d09378.png
wp6ffdd5e6.png
wpfdf2c9ff.png
wp22439739.png
wp9a5de64c.png
wpe8452756.png
wp6ffdd5e6.png
wpfdf2c9ff.png
wp22439739.png
wpfcffba74.png

L’anatomie viscérale est évidemment très complexe ce qui rend la palpation d’autant plus difficile.

 

Mais si nous souhaitons évaluer et traiter un certain nombre de troubles fonctionnels digestifs, il est impératif de bien connaître toutes ces notions.

 

Beaucoup considèrent que poser la main sur l’abdomen est suffisant ! C’est une imposture si cette main n’est pas guidée par l’anatomie et la connaissance de la séméiologie et de la pathologie viscérales .

 

Le législateur l’a bien compris en n’autorisant l’ostéopathie viscérale qu’aux seuls médecins.

 

 

wp01121694_1b.jpg
VIENT DE PARAÎTRE
SI VOUS SOUHAITEZ DES RENSEIGNEMENTS, CLIQUEZ SUR L’IMAGE
wp8c63ee8d_1b.jpg
SI VOUS SOUHAITEZ L’ACQUÉRIR, (30€), CLIQUEZ SUR LE LOGO DE SAURAMPS MÉDICAL