wp1c5641b9.png
wp40efa76f.png
wp31bf4001.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp3561db27.png
wpd452cb41.png
wp87c5783f.png
wpd8d880db.png
wpc5717690.png
wpea340b69.png
wpbe77a087.png
wp1a0c741d.png
wp437e66f0.png
wp0037fae9.png
wp318d96f4.png
wp72b17992.png
Notre but n’est pas , par ces quelques images,  de faire une présentation complète de la dorsalgie haute mécanique. Il s’agit de montrer que le diagnostic découle de la synthèse entre un interrogatoire, qui  précise le type de douleur et un examen clinique rigoureux dont la palpation est l’élément majeur.
Nous avons volontairement laissé de côté dans cette présentation les examens complémentaires (imagerie, biologie) ainsi que le diagnostic différentiel. Ils font bien évidemment partie intégrante de notre pratique quotidienne.

Références :
Certains schémas sont extraits du livre du Pr Robert MAIGNE « Diagnostic et traitement des douleurs communes d’origine rachidienne » Ed .Expansion scientifique française. D’autres de l’Atlas d’Anatomie de NETTER. Les photos des techniques sont tirées des stages pratiques du G.R.E.M.M.O.
wp01121694_1b.jpg
VIENT DE PARAÎTRE
SI VOUS SOUHAITEZ DES RENSEIGNEMENTS, CLIQUEZ SUR L’IMAGE
wp8c63ee8d_1b.jpg
SI VOUS SOUHAITEZ L’ACQUÉRIR, (30€), CLIQUEZ SUR LE LOGO DE SAURAMPS MÉDICAL