wp1c5641b9.png
wp40efa76f.png
wp31bf4001.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp3561db27.png
wpd452cb41.png
wp87c5783f.png
wpb4019159.png
LES CONFLITS DE L’ÉPAULE

DOCTEUR GUY DUPIELLET
Bourses séreuses sous deltoïdienne

Cette vue latérale de l’articulation, tirée du remarquable ATLAS D’ANATOMIE PROMÉTHÉE est très intéressante.

 

Elle nous permet de voir de haut en bas:

 

- la voûte ostéo-ligamentaire acromio-coracoïdienne.

 

- une très volumineuse bourse séreuse sous acromiale et une deuxième plus petite sous coracoïdienne. Ces feuillets de glissement et leur liquide synovial facilitent le glissement de la nappe tendineuse.

 

- la coiffe des rotateurs, improprement appelée ainsi, (le supra épineux et la longue portion du biceps n’ont pas d’action de rotation) constitue une large nappe tendineuse qui coiffe la tête humérale.

 

On voir sur ce schéma le faible espace sous acromial et rétro-coracoïdien. En cas de réduction de ces espaces, il y a danger,pour les bourses séreuses mais aussi pour les tendons.

Engagement sous coracoïdien

Sur une coupe vertico-frontale (empruntée au tome 1 de I.A. KAPANDJI) on voit bien que lors de l’abduction à 90°, le trochiter est attiré en haut et en dedans par le tendon du supra épineux notamment.

 

C’est la position d’engagement, de la nappe tendineuse sous la voûte, avec butée du trochiter.

 

Cet engagement est facilité par le fait que le cul de sac supérieur de la bourse séreuse est attiré sous l’articulation acromio claviculaire mobilisant ainsi feuillets profond et superficiel.

 

Dans cette position d’engagement la pression augmente à l’intérieur de la bouse sous acromiale.

Rappels d’anatomie

Sur le schéma ci contre on voit bien la coiffe tendineuse qui « chapeaute » la tête humérale et la position respective de chaque tendon en regard la voûte.

 

1 Sous scapulaire

2 Long biceps

3 Supra épineux

4 Infra épienux

5 Petit rond.

 

On remarque  également les faisceaux supérieur, moyen et inférieur du ligament gléno huméral antérieur.

 

Entre ces éléments viennent s’interposer les bourses séreuses.

 

3 types de conflits ont été individualisés:

 

- antérieur sous coracoïdien dit antéro-interne

- supérieur sur la partie moyenne de la bourse sous acromiale dit antéro supérieur

- postérieuren relation avec l’angle postérieur de l’acromion dit postéro supérieur.

 

Relations anatomiques voute bourses séreuses coiffe

LE CONFLIT ANTÉRO SUPÉRIEUR

 

 

 

Concerne la partie moyenne de la bourse séreuse sous acromiale, à l’aplomb du trochiter et du tendon du supra-épineux (à gauche sur le schéma).

 

L’on considère que cette bursite, la plus fréquente, est liée à une position d’engagement du bras, celui ci étant en flexion à 30° environ (en bas)

 

 

Dans cette position, les mouvements de rotation interne (à droite) déclenchés par les grands muscles rotateurs médiaux et notamment le grand pectoral viennent impacter le trochiter contre la voûte et l’inflammation de la bourse séreuse apparaît peu à peu.

Conflit antéro-interne
Conflit antéro supérieur

LE CONFLIT ANTÉRO INTERNE

 

 

 

Concerne la bourse séreuse sous et rétro coracoïdienne (à gauche sur le schéma).

 

Cette bursite, un peu moins fréquente que la précédente, est liée à une position d’engagement du bras, celui ci étant en adduction et flexion (en bas).

 

 

Dans cette position, les mouvements de rotation interne (à droite) déclenchés par les grands muscles rotateurs médiaux et notamment le grand pectoral viennent impacter le trochin puis le trochiter contre la voûte et l’inflammation de la bourse séreuse apparaît peu à peu.

Conflit postéro-supérieur

LE CONFLIT POSTÉRO SUPÉRIEUR

 

 

 

Concerne la partie postérieure de la bourse sous acromiale, en regard de l’angle postérieur de l’acromion (à gauche sur le schéma).

 

Cette bursite, la moins fréquente , est liée à une position d’engagement du bras, celui ci étant en abduction et extension (en bas).

 

 

Dans cette position, les mouvements de rotation interne (à droite)  viennent impacter lla partie postérieure de la tête contre l’angle postérieur.

La pathologie de la coiffe des rotateurs est la cause la plus fréquente des douleurs de l’épaule. D’origine mécanique ou traumatique, il en résulte très souvent une inflammation susceptible d’atteindre et d’altérer toutes les structures anatomiques de l’articulation.

 

L’on peut considérer que le premier stade de cette pathologie concerne les bourses séreuses. Elles sont en effet les structures anatomiques qui vont réagir le plus vite à un quelconque surmenage fonctionnel, au moindre dysfonctionnement, ou encore un minime traumatisme qui auront en commun de créer une hyperpression à l’intérieur de la cavité synoviale qu’elles forment.

 

Il est très important de connaître et reconnaître cette pathologie à ce stade de conflit. C’est l’épaule douloureuse simple de nos patients sportifs, travailleurs manuels. La tendinite n’est pas encore déclarée mais des gestes ou des positions bien précises déclenchent les douleurs; le diagnostic est avant tout clinique et surtout le traitement manuel à ce stade de début est souvent  très efficace.

 

 

Définition

Les conflits extra articulaires correspondent à des pressions excessives sur les feuillets de glissements que sont les bourses séreuses. Ils apparaissent  dans les zones d’impaction qui opposent le trochiter et le trochin à la voûte ostéo fibreuse.

 

Il s’agit donc de bursites; c’est « l’impingement syndrom » de Neer, Coldman et Walsh.

 

 

Nous allons tenter de comprendre ces conflits et nous verrons le moyen d’en faire le diagnostic.

 

Description

DIAGNOSTIC

1 - Tests de conflits positifs

 

Ces tests sont positifs s’ils reproduisent la douleur spontanée du patient.

 

Ils cherchent à créer une hyperpression dans les bourses séreuses en engageant la nappe tendineuse sous la voûte.

 

Le bras est en position d’engagement soit en flexion soit en extension et de petits mouvements de rotation interne viennent créer l’impaction douloureuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 - Tests de tendinites négatifs (cf. Article)

 

Au stade initial de bursite isolée, les tests de tendinite doivent être négatifs.

 

Nous répétons qu’il s’agit d’une épaule douloureuse simple avant l’évolution inéluctable vers une tendinopathie si le problème n’est pas réglé.

 

En effet lorsque l’inflammation a diffusé aux tendons sous jacents, le conflit est installé et les traitements manuels ne sont plus efficaces.

 

 

Test de Neer
Test de Hawkins
Diagnostic conflit postéro-supérieur

Conflit antéro supérieur

Test de Neer

Conflit antéro interne

Test de Hawkins

Conflit postéro supérieurr

wpe6d6b326_1b.jpg
VIENT DE PARAÎTRE
SI VOUS SOUHAITEZ DES RENSEIGNEMENTS, CLIQUEZ SUR L’IMAGE
wp8c63ee8d_1b.jpg
SI VOUS SOUHAITEZ L’ACQUÉRIR, (30€), CLIQUEZ SUR LE LOGO DE SAURAMPS MÉDICAL